inutilement

inutilement

inutilement [ inytilmɑ̃ ] adv.
• 1433; de inutile
D'une manière inutile, sans résultat. Se fatiguer inutilement. Sang répandu inutilement (cf. En vain). Vous vous êtes dérangé inutilement, pour rien. ⊗ CONTR. Utilement.

inutilement adverbe De façon inutile.

inutilement
adv. En vain. Se tourmenter inutilement.

⇒INUTILEMENT, adv.
De manière inutile, en vain. Les lorgnettes se tournaient inutilement vers la loge encore vide de la comtesse Martin (FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 352). Enfin, dernier renseignement pour ceux qui perdent inutilement leur temps dans les carrières poétiques : un chef d'étage quelque peu habile peut arriver à se faire 10.000 francs par mois (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 211) :
... le repas terminé, l'exploration fut reprise et conduite avec le soin le plus minutieux (...). Mais leurs recherches furent vaines, et, pendant la moitié de la journée, ils fouillèrent inutilement ces massifs d'arbres qui couvraient l'îlot.
VERNE, Île myst., 1874, p. 349.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1434 (Advis à Isabelle de Bavière ds Bibl. Éc. Chartes, 6e série, t. 2, 1865, p. 138). Dér. de inutile; suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 785. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 569, b) 1 198; XXe s. : a) 975, b) 770.

inutilement [inytilmɑ̃] adv.
ÉTYM. V. 1434; de inutile, et -ment.
D'une manière inutile; sans obtenir de résultat utile. Vain (en vain), vainement. || Ce n'est pas la peine de vous déranger inutilement. → Pour rien. || Il n'est pas mort, il ne s'est pas sacrifié inutilement. || Perdre inutilement son temps. || Chercher quelque chose inutilement (→ Goût, cit. 18). || « Pendant la moitié de la journée, ils fouillèrent inutilement ces massifs d'arbres » (J. Verne, in T. L. F.).Il s'est bien inutilement, tout à fait inutilement fatigué.
1 Inutilement voudrions-nous y suppléer par lettres (à un entretien); on écrit des volumes, et l'on explique mal ce qu'un quart d'heure de conversation suffit pour faire bien entendre.
Laclos, les Liaisons dangereuses, XLII.
2 (…) j'ai mieux aimé venir en causer avec vous, au risque de vous importuner inutilement.
Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XIII, p. 134.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inutilement — Inutilement. adv. Sans utilité, en vain. Il a travaillé inutilement. se peiner, se fatiguer, se tourmenter inutilement. ce seroit inutilement que vous feriez …   Dictionnaire de l'Académie française

  • inutilement — Inutilement, Inutiliter …   Thresor de la langue françoyse

  • inutilement — (i nu ti le man) adv. Sans utilité, d une manière inutile. •   Combien de fois priat il le Sauveur des âmes, en baisant la croix, que son sang répandu pour lui ne le fût pas inutilement !, BOSSUET Louis de Bourbon.. •   C était le sort des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INUTILEMENT — adv. Sans utilité, en vain. Il a travaillé inutilement. Se fatiguer, se tourmenter inutilement. Ce serait inutilement que vous feriez cette démarche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INUTILEMENT — adv. Sans utilité, en vain. Il a travaillé inutilement. Se fatiguer, se tourmenter inutilement. Ce serait inutilement que vous feriez cette démarche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • inutilement — adv., en vain, pour rien, (parler) sans être écouté : D(E) BADA (Annecy, Bessans, Genève, Samoëns, Taninges, Thônes, Villards Thônes.028) ; pè rê <pour rien>, pè d pronme <pour des prunes> (Albanais.001) ; (parlâ) à lé mralye… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • gaspiller — [ gaspije ] v. tr. <conjug. : 1> • 1549; dial. de l Ouest gapailler et provenç. gaspilha; probablt d o. gaul. ♦ Dépenser, consommer sans discernement, inutilement. Gaspiller sa fortune, son argent. ⇒ croquer, dilapider; fam. claquer (cf.… …   Encyclopédie Universelle

  • perte — [ pɛrt ] n. f. • 1050; lat. pop. °perdita, fém. du p. p. de perdere « perdre » I ♦ A ♦ Fait de perdre, de cesser d avoir. 1 ♦ Fait de perdre une personne, d en être séparé par l éloignement ou par la mort; la privation, le vide qui en résulte. La …   Encyclopédie Universelle

  • superfétatoire — [ sypɛrfetatwar ] adj. • 1901; du lat. superfetatio → superfétation ♦ Littér. Qui s ajoute inutilement (à une autre chose utile). ⇒ superflu. Des accessoires « dont il ignorait l usage et qu il jugea par conséquent superfétatoires » (Robbe… …   Encyclopédie Universelle

  • vain — vain, vaine [ vɛ̃, vɛn ] adj. • déb. XIIe; lat. vanus 1 ♦ Vx Vide. « De vains tombeaux » (P. Corneille) :des cénotaphes. Mod. Vaine pâture. 2 ♦ Vieilli Qui est sans consistance, sans réalité. ⇒ irréel. « Nous sommes abusés par de vaines images »… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”